Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

De la guerre

Publié le par Dimitry Queloz

LYNN, John, De la guerre. Une histoire du combat des origines à nos jours, Paris, Tallandier, 2006, 603 pages

Cet ouvrage de John Lynn, professeur à l'université de l'Illinois et spécialiste de l'armée français du Grand Siècle, est une réponse au livre de Victor Davis Hanson, Carnage et Culture, dont nous avons présenté la thèse dans un précédent article. Lynn fonde ainsi un troisième courant historiographique de l'histoire militaire culturelle. Celui développé par Hanson a vu de prestigieux historiens militaires anglo-saxons lui apporter leur caution, comme John Keegan et Geoffrey Parker. De son côté, l'Israélien Azar Gat a proposé une autre interprétation dans une série de livres consacrés à l'évolution de la théorie militaire depuis les Lumières, en présentant nombre de théoriciens militaires des trois derniers siècles dans leur cadre culturel propre. Cette approche présente certaines similarités avec celle de Lynn qui, cependant, apporte un élément méthodologique nouveau emprunté aux concepts de l'histoire culturelle.

La méthode de Lynn repose sur deux piliers majeurs. Premièrement, un rejet du déterminisme technologique. Pour l'auteur, les révolutions technologiques sont peu nombreuses dans l'histoire. Contrairement à certains militaires contemporains qui croient en la suprématie absolue des forces matérielles, il affirme que "le choix, l'intégration et l'exploitation de nouvelles armes restent pour l'essentiel une tâche conceptuelle. L'aptitude à profiter au maximum d'une nouvelle technologie dépend beaucoup de la culture civile, c'est-à-dire des valeurs religieuses et sociopolitiques."

Ensuite, l'approche culturelle de Lynn distingue la "réalité de la guerre" du "discours sur la guerre". La première est en effet fréquemment très différente de la représentation que l'on en a dans une société. Cette représentation, qui a souvent tendance à présenter la guerre sous une forme idéalisée, n'est par ailleurs pas uniforme et varie en fonction des catégories sociales. Elle évolue également dans le temps, avec des adaptations à l'évolution de la réalité. De plus, le discours façonne la guerre dans le sens où il lui impose un cadre juridique et moral. Dès lors qu'il existe des différences entre la guerre réelle et ses conventions, la guerre peut totalement changer de forme, généralement en devenant plus extrême.

A travers les neufs chapitres de son ouvrage qui explorent les âges et les continents, Lynn nous propose une très grande diversité de conceptions de la guerre. Il ne saurait donc pour lui être question de distinguer une forme de guerre occidentale spécifique qui s'opposerait à toutes les autres formes de guerre. Pour Lynn, il n'existe pas de "modèle aussi parfait qu'inexistant, mais des modes différenciés de combats, tributaires des valeurs constitutives de chaque civilisation, adaptés aux réalités et aux idéaux de chaque société".

(© blogdefense.overblog.com)

(© blogdefense.overblog.com)

Commenter cet article