Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rapport 2013 du Service de renseignement de la Confédération (1)

Publié le par Dimitry Queloz

Il y a une semaine, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) a publié son rapport de situation annuel. Ce document de 90 pages s'articule en sept grands chapitres présentant les principaux dangers et menaces auxquels la Suisse est, ou sera, confrontée, actuellement et dans un futur proche:

- La Russie

- L'extrémisme violent et le terrorisme pour motifs djihadistes

- L'extrémisme violent et le terrorisme pour motifs ethno-nationalistes

- L'extrémisme de droite, de gauche et de la cause animale

- Prolifération

- Service de renseignement prohibé

- Attaque contre les infrastructures suisses d'information

Cette structure, qui reprend largement celle du rapport de l'année dernière, permet une continuité dans la lecture et la compréhension des analyses. Notons toutefois une différence importante par rapport à 2012: le chapitre consacré au retour de la Russie, "thème central" du document de cette année.

Le rapport souligne qu'il n'existe pas de menace militaire immédiate risquant de mettre en péril l'existence du pays. Il précise toutefois qu'il ne faudrait pas prendre prétexte de cette situation pour diminuer les efforts en matière de défense classique, qui s'inscrivent dans la durée et ne peuvent s'improviser au dernier moment. A plus longue échéance, deux dangers sont cependant perçus: la réorganisation militaire de la Russie qui devrait être couronnée de succès à la fin de la décennie ainsi que la prolifération des armes de destruction massive et des vecteurs à longue portée. Mentionnons encore un point qui nous paraît important. En raison de la crise économique en Europe et de la baisse générale des dépenses militaires, les capacités de défense de nombre de nos voisins vont diminuer, notamment dans le domaine aérien, entraînant des lacunes capacitaires, affaiblissant "le cordon de sécurité militaire autour de la Suisse".

Un autre point important du rapport est l'insistance sur le fait que "l'environnement stratégique (est) en mutation". La crise européenne de la dette et les révolutions arabes ne sont pas encore terminées et toutes les conséquences ne peuvent être clairement identifiées pour le moment. L'incertitude sera sans doute de mise pour plusieurs années encore. En ce qui concerne la crise européenne, le document montre bien les risques qui pèsent, directement ou indirectement, sur la Suisse. Une nouvelle crise bancaire majeure - ou plus simplement l'aggravation ou la prolongation de la crise économique actuelle - aurait un impact aussi en Suisse sur le système bancaire, l'économie... De plus, l'avenir politique de l'Europe est incertain et la Suisse se trouvera certainement face à une Europe différente de l'actuelle - Europe "à deux voire trois vitesses" - d'ici quelques années. Enfin, mentionnons encore "les pressions croissantes" en matière économiques et fiscales exercées sur notre pays par des voisins en quête d'indispensables rentrées d'argent.

Quant aux conséquences des révolutions arabes, le rapport du SRC n'est pas très optimiste. Il souligne notamment le recul en matière de développement économiques et de sécurité dans les pays concernés, la circulation incontrôlée des armes, l'ouverture de nouveaux espaces pour les organisations terroristes et criminelles, les risques pour les ressortissants suisses présents dans ces régions, la perturbation des échanges commerciaux et de l'approvisionnement énergétique, les migrations. (A suivre)

 

Articles en relation:

Interview du chef du Service de renseignement militaire suisse (1)

Interview du chef du Service de renseignement militaire suisse (2 et fin)

Rapport 2013 du Service de Renseignement de la Confédération (2)

Rapport 2013 du Service de Renseignement de la Confédération (3 et fin)

Commenter cet article