Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Votation du 22 septembre sur l'obligation de servir

Publié le par Dimitry Queloz

Zéro pointé en mathématiques pour le GSsA!

"On peut faire dire aux chiffres ce que l’on veut!" C’est la méthode employée par le Groupe pour une Suisse sans Armée (GSsA) dans l'argumentaire de son initiative visant à supprimer l’obligation de servir en Suisse, initiative sur laquelle nos concitoyens auront à se prononcer le 22 septembre prochain. Dans une interview parue dans le quotidien La Liberté du lundi 12 août dernier, Tobias Schnebli, membre du comité d’initiative, affirme – l’argument est repris sur le site internet du GSsA – que "même avec la réduction des effectifs à 100'000 hommes décidée par le parlement, la Suisse disposera encore du même nombre de soldats que l’Autriche, la Norvège, le Danemark et la Suède réunis". D’où viennent ces chiffres? Comment ont-ils été calculés? A quoi correspondent-ils exactement?

La lecture du Military Balance 2013 édité par l’IISS de Londres nous permet de voir que, pour arriver à de tels chiffres, le GSsA ne tient compte que des forces armées actives et met de côté les réservistes (cf. le tableau ci-dessous). Ce faisant, le GSsA "oublie" de comptabiliser quelque 298'000 hommes!

 

 

Armée active

Réserve

Total

Autriche

23'250

176'450

199'700

Danemark

16'450

53'500

69'950

Norvège

24'450

45'250

69'700

Suède

20'500

22'000 (auxiliaires volontaires

800 (paramilitaires)

43'300

Total

84'650

298'000

382'650

 

Articles en relation:

Obligation de servir (1)

Obligation de servir (2)

Obligation de servir (3)

Commenter cet article