Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vote final du Parlement: Oui au Gripen!

Publié le par Dimitry Queloz

Vendredi dernier, le Parlement suisse a décidé, lors du vote final de la procédure parlementaire, d'acheter 22 avions de combat Gripen par 144 voix pour, 88 contre et 4 abstentions. Au cours des deux années qui ont précédé, les aspects techniques ont peu été abordés dans les débats publics et parlementaires. D’une part, la question était plutôt complexe, d’autant que, l’appareil étant en cours de développement, la situation était en constante évolution. D’autre part, les adversaires du Gripen avaient beau jeu de critiquer l’appareil en invoquant ses médiocres performances au cours de la procédure d’évaluation et, pour certains, de vanter les mérites incontestables du Rafale. Aussi, nous paraît-il intéressant de présenter de manière synthétique l’état actuel de la situation. Les lecteurs intéressés par davantage de détails pourront se référer au blog avia news.

La version du Gripen employée lors de la procédure d’évaluation (Gripen C) n’a rien à voir avec celle que la Suisse va acheter (Gripen E). Cette dernière sera le fruit d’un programme de développement en cinq phases qui en fera un appareil aux performances et aux capacités nettement supérieures. Le Gripen E disposera du nouveau réacteur F414G qui lui donnera de meilleures capacités en termes de vitesse, d’accélération et de réduction du bruit. L’autonomie de l’avion sera par ailleurs améliorée grâce à une augmentation de 25% de la quantité de carburant emportée. Les équipements électroniques seront également très performants du fait de l’intégration de nombreux systèmes de la prochaine génération. Parmi ceux-ci, nous pouvons notamment citer de nouveaux appareils de liaison et de communication, un cockpit entièrement digital comprenant un affichage "tête haute" (Head-Up Display, HUD), un radar de type AESA (Active Electronically Scanned Array, c’est-à-dire "Antenne Active à Balayage Electronique") – cette technologie, basée sur la juxtaposition de plusieurs petites antennes au lieu d’une seule grande, donne une meilleure capacité de détection sur les côtés de l’appareil – et un capteur passif IRST (Infrared Search and Track) qui permet de détecter et de suivre des avions et des missiles sans employer le radar. En ce qui concerne l’armement, le nombre de points d’emport sera augmenté. De plus, le Gripen vient de tirer avec succès le missile air-air Meteor de série – et il a été le premier avion à le faire! – qui équipera, dans le futur, les avions de combat Rafale et Typhoon de nombreux pays européens, ainsi que le F-35 britannique d’origine américaine.

Le programme de développement du Gripen E s’est, jusqu’à présent, déroulé conformément au calendrier prévu. Le démonstrateur est en train d’effectuer la cinquième et dernière phase d’intégration des équipements et les résultats des différentes phases correspondent aux attentes. Depuis 2008, il a réalisé plus de 250 heures de vol dont un certain nombre en Suisse au cours de ces douze derniers mois. Saab vient par ailleurs de lancer la construction de trois avions de présérie qui voleront à partir de fin 2014. Ces appareils seront les premiers à intégrer l’ensemble des systèmes et des équipements testés au cours des différentes phases de développement. Ils seront modifiés et améliorés en conséquence avant le lancement de la fabrication en série.

Si le programme Gripen se déroule bien, toute surprise n’est cependant pas encore totalement à exclure. Il faudra donc suivre attentivement la suite du développement de l'appareil au cours de ces prochains mois. Toutefois, les risques résiduels sont limités et nous pouvons dire que les doutes que nous éprouvions il y a deux ans par rapport aux qualités de cet avion se sont actuellement largement envolés. Même si la procédure d’acquisition ne restera pas dans l’histoire comme un exemple à suivre en matière de gestion, il semble qu'en se décidant pour le Gripen le Conseil fédéral a fait le bon choix et que la Suisse disposera d’un avion tout à fait adapté aux besoins de ses Forces aériennes.

 

Articles en relation:

Rejet massif de l'initiative du GSsA sur la suppression de l'obligation de servir

Le Conseil national accepte l'achat de 22 avions de combat Gripen

Gripen F Demonstrator lors d'un vol en Suisse (© DDPS)

Gripen F Demonstrator lors d'un vol en Suisse (© DDPS)

Gripen F Demonstrator en vol au-dessus de l'Axalp (© DDPS)

Gripen F Demonstrator en vol au-dessus de l'Axalp (© DDPS)

Commenter cet article

jean perrenoud 01/10/2013 14:43

cher Ami,

Je crains de ne pas partager votre enthousiasme sur ce point et me réfère pour cela à vos propres écrits sur l'escadre de surveillance qui montre bien, me semble-t-il, sans parler de l'affaire des mirages, les errements de la Suisse quant à son choix d'une défense aérienne digne de ce nom.

En me réjouissant de partager votre point de vue sur ce point, je vous prie de recevoir, cher Ami, mes salutations cordiales,

Jpe